Les musiciens

Claudine Schott, violon, fréquente dès son enfance le Conservatoire National de Région de Strasbourg avant de poursuivre ses études au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Myriam Quersin. Elle rejoint ensuite l’Orchestre National de Belgique et joue dans la section des premiers violons avec les plus célèbres solistes et chefs d’orchestre. Parallèlement, elle participe à la Camerata Leodiensis dirigée par Hubert Schoonbrodt tout en pratiquant assidûment la musique de chambre.


Françoise Hendrix, violon, pratique le violon dès son enfance à Liège. Elle se forme auprès de divers maîtres et termine une maîtrise en violon à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie (IMEP) à Namur dans la classe de Jean-François Chamberlan. Elle est engagée par l’orchestre Les Musiciens d’Europe pour assurer les fonctions de chef du pupitre des seconds violons.


Laure Bonnemaison, alto. Parallèlement à ses études de lettres modernes, Laure est diplômée du Conservatoire National de Région de Bordeaux et participe à différents orchestres et ensembles de musique de chambre en Aquitaine. Installée dans le Nord, elle s’attache à diffuser la musique classique auprès d’un large public. Dans cette perspective, elle intègre différents orchestres, notamment les Musiciens d’Europe.


© Frédéric Lepaffe

Christine Mazingue, violoncelle, a mené une longue carrière de chercheur et d’administrateur de la recherche médicale. Parallèlement, elle vit sa passion pour la musique en participant aux activités de plusieurs orchestres symphoniques (dont les Musiciens d’Europe) et en pratiquant assidûment la musique de chambre, notamment lors de nombreux stages. Elle est membre fondateur et présidente de l’association de musiciens amateurs « Chti Cambristi ».


Alyssia Hondekijn, harpiste belge, s’est formée aux Conservatoires Royaux de Mons et de Bruxelles dans les classes d’Ingrid Procureur et Annie Lavoisier. Elle participe fréquemment à des master classes auprès de harpistes renommés, tels que G. Lorenzini, I. Moretti, X. de Maistre, S. Blassel, …

Elle a eu le plaisir de collaborer à l’enregistrement du CD Ophélia, Song of Exile de la soprano belge, Clara Inglese avec qui elle continue à travailler en duo.

Elle a aussi participé, dans le cadre de Mons 2015, à la création de l’Opéra de chambre Verlaine au secret, du compositeur belge Adrien Tsilogiannis.

Passionnée par la musique de chambre, Alyssia fait partie de l’ensemble l‘Heure de Musique, de l’ensemble la Fête étrange créé par Jean-Philippe Collard-Neven, et diversifie son répertoire dans différentes formations, notamment au sein du Trio Quercus (trio flûte, alto et harpe).

Alyssia Hondekijn s’est notamment produite en soliste avec l’Orchestre de Chambre de Wallonie sous la direction de J-F Chamberlan. En 2013, dans le cadre du Festival  » Premières scènes », elle a eu le privilège de jouer sous la baguette et en duo avec Augustin Dumay. Aujourdhui, Alyssia continue à jouer au sein de cet orchestre où elle a eu la joie de jouer sous la direction de Frank Braley et Jean-Pierre Wallez.

Désireuse de transmettre sa passion pour la musique et la harpe, elle enseigne à l’académie de Saint-Nicolas et à l’école Kalleis de Waterloo.


Anna Kelber, flûte. Née dans une famille de musiciens, Anna a appris la flûte, le piano et le chant dès son enfance. Comme flûtiste, elle a participé à l’orchestre des jeunes de la ville de Hambourg. Elle a remporté plusieurs prix au concours allemand « Jugend musiziert » avec diverses formations de chambre. Parallèlement à ses études de sciences politiques et d’économie en France, elle s’est perfectionnée en flûte traversière au Conservatoire National de Région de Nancy et au Conservatoire de Gennevilliers en région parisienne. Elle joue régulièrement dans différentes formations de musique de chambre et dans des orchestres à Paris, à Hambourg et, depuis 2015, à Bruxelles.


Marie Caron, flûte
Marie commence la flûte traversière au Conservatoire Régional de Tourcoing

où elle obtient une médaille d’or en flûte et en solfège. Désireuse d’approfondir sa technique instrumentale, elle entre en 2013 au Conservatoire Royal de Mons dans les classes de Marc Grauwels et Jean Prévot et y obtient un Master Didactique en 2018. Ces 5 années en Belgique lui ont permis de se produire à plusieurs reprises avec l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie et notamment en soliste en 2017.

Marie Caron se passionne pour la musique ancienne ainsi que le jazz et se prépare à divers concours d’orchestres et internationaux.


François Héroufosse, hautbois, travaille depuis plus de 20 ans en tant que bio-ingénieur chimiste dans les domaines de la recherche-développement et de l’innovation pour l’industrie alimentaire. Depuis l’âge de 9 ans il pratique le hautbois et a collaboré à de multiples formations en quintette à vent ou des orchestres : Jeugd en Muziek, Bruocsella Symphony Orchestra ou Les Musiciens d’Europe. Parallèlement, il pratique les instruments anciens (hautbois baroque, hautbois d’amour, oboe da caccia) notamment dans les cantates de J.S. Bach. François a suivi plusieurs Master Classes auprès de Marcel Ponseele, Paul Dombrecht ou encore Martin Stadler.


Alain Baudhuin, clarinette, est diplômé du Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles en clarinette, musique de chambre et en orgue dans la classe d’Hubert Schoonbroodt, une étape déterminante dans son parcours. Il s’est ensuite perfectionné au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Il étudia également la direction d’orchestre avec René Defossez. Parallèlement à sa carrière musicale d’organiste, de clarinettiste et d’enseignant, il a décroché un diplôme d’ingénieur civil à l’Université Catholique de Louvain. Même s’il a actuellement concentré ses activités sur sa profession d’ingénieur, la musique reste une source constante de joies et d’émotions partagées. Il la pratique toujours comme soliste, chambriste ou membre d’ensembles orchestraux, et en partage la passion avec ses quatre enfants.


© Frédéric Lepaffe

Pierre Dubuisson, basson. Germaniste et musicien formé au Conservatoire Royal de Mons puis auprès d’Hugues Kesteman, Kim Walker et Daniel Demoustier. Pierre s’est produit partout où sa carrière de diplomate l’a mené. Divers grands orchestres ukrainiens, estoniens et coréens l’ont accueilli. Il a créé l’orchestre « Les Musiciens d’Europe » qui sillonne le continent depuis vingt ans, jouant des répertoires originaux et touchant des publics les plus divers. Chambriste passionné, il fait partie de plusieurs ensembles.


Paul Litterio, cor, est diplômé de l’Université McGill où il a étudié avec John Zirbel et Jean Gaudreault de l’Orchestre symphonique de Montréal ainsi qu’à l’Université du Wiconsin à Madison où il a obtenu un master en musique dans la classe de Douglas Hill. Paul a joué avec plusieurs orchestres à travers le Midwest des Etats Unis : le Minnesota, l’Iowa et les orchestres de Madison et de La Crosse dans le Wisconsin. En 2016 il était soliste avec le Middleton Symphony Orchestra en Wisconsin. Il a aussi dirigé deux ensembles de clochettes. Depuis son arrivée récente en Belgique, il participe au Bruocsella Symphony Orchestra et au Czech Sinfonietta de Bruxelles.


Claire-Sarah Fouché commence la contrebasse après l’apprentissage du piano en Bourgogne. En parallèle de ses études universitaires à Lyon, elle passe sa médaille d’or au Conservatoire de Lyon puis entre au Conservatoire Royal de Bruxelles. Elle étudie dans la classe de Korneel Lecomte au Koninklijk Conservatorium à Bruxelles après être passée par le Jazz Studio d’Anvers. Très active tant en musique classique et musique ancienne qu’en jazz et en musique du monde, Claire-Sarah se produit régulièrement en concert en Belgique ainsi qu’à l’étranger, particulièrement au sein d’ensembles de musiques arabes et arabo-andalouses.


Contrebassiste, Amélie Lejosne a commencé sa formation musicale par le violon (médaille d’or). Après 5 ans au Japon où elle enseigne les langues étrangères, étudie chants traditionnels japonais et percussions africaines, elle se passionne pour la contrebasse à son retour en France. Diplômée du Conservatoire de Lille en contrebasse classique et contrebasse jazz (classes de C. Rey et Y. Torchinsky), elle transmet sa passion pour la musique en conjuguant pédagogie, création de contes musicaux et interprétation. Poursuivant aujourd’hui ses études au Conservatoire Royal de Liège dans la classe d’Éric Mathot, elle se produit dans diverses formations de chambre, symphoniques, jazz, s’initie à la musique baroque et défend activement la musique colombienne en quartet.


Rozanne Descheemaeker, cor, reçoit ses premiers cours dès l’âge de 8 ans. A 17 ans, elle entre au Conservatoire royal de Bruxelles dans la classe de Luc Bergé où elle obtient en 2013 son ‘master en musique’. Elle étudie un semestre à la Folkwang Universität der Künste à Essen auprès de Frank Lloyd. Diverses master classes lui permettent de se perfectionner. Tous les orchestres belges l’accueillent : la Monnaie, l’Orchestre National, l’Orchestre Philharmonique de Liège, l’Opéra flamand et l’Orchestre de Chambre de Wallonie. Elle a joué en soliste avec le Brussels Philharmonic et l’orchestre du Conservatoire royal de Bruxelles. Rozanne aborde tous les aspects de la musique. Avec le duo pop ‘Float Fall’, classé troisième au Humo’s Rally 2012, elle sort un single en 2013 qui a été écouté plus d’un million de fois. Elle contribue à divers enregistrements tels que ‘Float Fall’, ‘A Winged Victory For the Sullen’, ‘Wim Mertens’, ‘Illuminine’ en ‘Vlad Weverbergh’. Elle s’intéresse également au cor naturel qu’elle étudie avec Jean-Pierre Dassonville.


Thierry Castermans, violon. Physicien de formation, Thierry mène de front des activités musicales et scientifiques.

 

Lauréat du Concours National de Musique et des Arts de la Parole (Crédit Communal, 1998) et membre de l’orchestre « Les Musiciens d’Europe » durant plusieurs années, il occupe avec bonheur le pupitre de premier violon dans deux formations de musique de chambre. Ses répertoires de prédilection vont de la période baroque à l’époque romantique.


Mariko Fujita, violon, suit un parcours classique au Japon où elle participe très rapidement aux activités d’orchestres de jeunes. Elle se fixe ensuite en Europe, d’abord en Italie puis en Belgique où elle joue rapidement dans diverses formations.

 


Natacha Save, contrebasse. Après plusieurs années passées dans le domaine social et quelques détours par l’architecture et la psychologie, Natacha se passionne pour la contrebasse dont elle défend tous les aspects et tous les répertoires. Diplômée du Conservatoire Royal de Bruxelles et régulièrement invitée par l’Orchestre Royal des Flandres (Philharmonie d’Anvers) ainsi que par tous les orchestres belges, elle se produit sur les scènes étrangères dans les disciplines qu’elle privilégie : le récital, la musique de chambre, la comédie musicale, le répertoire symphonique,…